S’inspirer du système finlandais

Selon le site de la Revue Internationale d’Education de Sèvres : ries.revues.org, le système finlandais est habité par un souci d’égalité qui s’inscrit dans une longue tradition des pays nordiques. Il s’agit de ”donner aux élèves des chances égales d’enseignement et d’aplanir les obstacles à l’apprentissage, en particulier en ce qui concerne les élèves en difficultés”.

Les éléments essentiels de la réussite sont :
– le choix laissé aux matières et la flexibilité des cursus scolaires.
– l’école fondamentale (gratuite) est pour les élèves de 7 à 16 ans
– Les enfants (en primaire) sont répartis en classes d’âge
– Les 6 premières années, il y a un enseignant principal qui enseigne la plupart des matières.
– Les 3 dernières années : il y a un enseignement par discipline.

Ensuite, c’est le secondaire : 2 possibilités, soit lycée professionnel, soit lycée général.

Là, les études durent de 2 à 4 ans, mais le rythme d’apprentissage des connaissances et la progression dans les études sont individuels. Les études sont organisées en modules de cours et les choix fixent le rythme de travail de l’élève. En raison des choix très divers des élèves, le lycée ne différencie ni les élèves, ni les classes, ni les années.

Ils ont quelques matières obligatoires pour le passage de l’examen (matriculation) et des choix de matières optionnelles.

Les 4 axes du système finlandais sont :
– la recherche d’un haut niveau de formation.
– un enseignement dispensé en plusieurs langues.
– une coopération entre responsables de la formation et monde du travail pour que l’offre d’éducation corresponde aux exigences de ce dernier.
– une promotion de la mobilité (avec participation active aux programmes d’échanges multilatéraux).

Leave a Reply